Marche Nordique

La marche nordique est une pratique de marche dynamique !

Elle allie de manière idéale un travail d’endurance accessible à tous et un renforcement musculaire complet sans oublier le plaisir et la convivialité !

Le principe est simple :

il s’agit d’accentuer le mouvement naturel des bras pendant la marche et de propulser le corps vers l’avant à l’aide de deux bâtons spécifiques qui permettent d’aller plus vite et de marcher plus longtemps, le poids du corps est réparti sur 2 appuis, donc moins traumatisant pour les articulations du bas du corps.

La dépense énergétique est équivalente à un petit footing avec renforcement musculaire complet. Pour une marche efficace, vous apprendrez à bien utiliser vos bâtons (tenue-poussée-amplitude). • Sorties hebdomadaires (le soir sur terrain plat et le week-end avec un peu de dénivelé) avec Françoise Lamberon et Joël Picard.

Séances de découvertes et d’apprentissage avec Nathalie Lager.

Durée des séances de 1h30 à 2h00, plus longues le week-end. Les séances sont identifiées « débutants » « allure modérée » et « allure soutenue ». Les bâtons sont prêtés par les encadrants en début de séance. Pour bénéficier des bienfaits de l’activité, une pratique régulière est recommandée.

Origine de la marche nordique :

La création originelle de la marche nordique date des années 1920.Durant la décennie suivante, elle est principalement utilisée en Finlande. Les skieurs de fond finlandais s’en servent en tant que mode d’entraînement hors saison lorsqu’il n’y a pas de neige.

Qui peut pratiquer la marche nordique :

La marche nordique est une activité simple et facilement adaptable, elle s’adresse donc à tous les publics quels que soient l’âge et la condition physique de chacun, ce qui en fait une discipline à la fois dynamique et conviviale, moins traumatisante que le footing et/ou course à pied.

La marche nordique tonifie le corps :

L’utilisation des bâtons favorise le développement musculaire des parties supérieures du corps, une spécificité que l’on ne retrouve pas en marche traditionnelle ou en course à pied. Les abdominaux, les bras, les pectoraux, les épaules et le cou se trouvent sollicités au même titre que les fessiers, les cuisses et les mollets. Une activité très complète qui sollicite 80% des chaînes musculaires et permet de sculpter harmonieusement l’ensemble du corps. Des exercices de renforcement musculaire peuvent être proposés lors des séances, ce qui permet un travail complémentaire, plus localisé et de manière ciblée.

La marche nordique permet de mieux respirer :

Lors de la pratique en marche nordique, l’activation cardio-vasculaire est comparable à celle d’un jogging à allure modérée. La position du corps et l’utilisation des appuis latéraux favorisent l’amplitude pulmonaire et l’oxygénation (environ 60% de plus par rapport à une pratique de la marche traditionnelle).

La marche nordique fortifie les os :

Les os ont besoin d’être soumis à des vibrations pour se fortifier. Le planter des bâtons au sol assure l’optimum de vibrations et ce, sans agresser les articulations. Equipement : Un bâton de marche nordique est muni d’une dragonne et d’un gantelet pour permettre son lâchage puis rattrapage. Ils sont indispensables pour assurer la propulsion vers l’arrière et le retour de la poignée dans la paume lors du mouvement de bras vers l’avant

Equipement :

Un bâton de marche nordique est muni d’une dragonne et d’un gantelet pour permettre son lâchage puis rattrapage. Ils sont indispensables pour assurer la propulsion vers l’arrière et le retour de la poignée dans la paume lors du mouvement de bras vers l’avant. P